Réunion publique de La Courneuve : roulez jeunesse !

BUDGET PARTICIPATIF MAISON DE LA CITOYENNETE LA COURNEUVE_SH_12-03-2022   (72).jpg

Samedi 12 mars, une nouvelle réunion publique du budget participatif départemental s’est tenue à La Courneuve, à la Maison de la citoyenneté. Dans la grande salle, deux « détails » retiennent immédiatement l’attention : la citation du philosophe allemand Hegel inscrite en grosses lettres sur un des murs - « Rien de grand ne s’est accompli dans le monde sans passion » – et la présence de Samy, un bambin qui, du haut de ses 11 ans, l’âge minimum pour prendre part au budget participatif, brille par son étonnante maturité. Cet habitant de Dugny, qui a fait le déplacement avec sa grand-mère, a des idées plein sa besace.

 

Si certaines n’entrent malheureusement pas dans le champ de compétence du Département (par exemple, la pose de nouvelles poubelles dans sa cité pour réduire les incivilités), d’autres sont parfaitement conformes. « Ce serait génial que le Département accepte d’installer un garage à vélo sécurisé sur le parvis de mon collège (Jean-Baptiste Clément), affirme le garçonnet. Beaucoup d’élèves habitent à l’autre bout de la ville et doivent tous les jours emprunter le bus ou bien marcher pour se rendre en cours. A vélo, ils gagneraient du temps et n’auraient pas de ticket à payer. »


1557b3d6721056bc3a99f5052a31997c9c6678c2.jpeg

 

Autre jeune présent ce jour-là, Mounib, 22 ans. Il vit à la Cité des 4000, à La Courneuve. « Cette matinée a été enrichissante car je suis venu ici au départ pour comprendre ce que le Département souhaitait mettre en place à travers ce budget participatif et, à l’arrivée, je repars en ayant fait une proposition. » Celle-ci, en l’occurrence – prononcée devant les autres participant.e.s et qui lui a valu une salve d’applaudissements : des poubelles en forme de paniers de basket sur les parvis des collèges de sa ville. Un clin d’œil au Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 qui « permettrait de s’amuser tout en intégrant de bonnes pratiques, dit le jeune homme. Les jeunes aiment les défis sportifs. Si on met en place des challenges, il n’y aura plus aucun déchet par terre. » Rien de grand ne s’accomplira dans le Département sans le concours des jeunes ?